Je souhaite protéger les chats errants, que faire ?

Nous avons malheureusement tous déjà aperçu des chats errants dans notre quartier. En ville comme à la campagne, ils sont malheureusement des millions à mener une vie de misère en proie à la faim, la soif, aux maladies, aux infections ou aux actes malveillants. Si vous souhaitez passer à l’action et participer à la protection des chats errants, suivez le guide !

Ne les nourrissez pas !

Le premier réflexe légitime que nous pouvons avoir en apercevant un chat errant est de vouloir le nourrir pour apaiser sa faim. Or, ceci est interdit par l’article 120 du règlement sanitaire départemental (RSD) ou encore par des arrêtés pris par votre municipalité !

Nourrir les chats errants participe à leur prolifération et favorise leur implantation à long terme dans votre quartier. Vous pouvez cependant leur laisser une coupelle d’eau fraîche, notamment en cas de fortes chaleurs.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez tout à fait nourrir les colonies de chats libres si vous le souhaitez. Le statut de chat libre est régi par la loi du 6 janvier 1999. On entend par chat libre un chat errant stérilisé, identifié puis relâché sur son lieu de trappage.

Le chat errant, devenu chat libre, est désormais identifié au nom de la commune ou de l’association de protection animale qui a procédé à son identification et s’assure de son bien-être.

Interpellez votre municipalité

Au sein de votre commune, le maire est responsable des animaux errants. Si vous remarquez qu’une colonie de chats errants s’est installée près de chez vous, n’hésitez pas à contacter votre mairie qui pourra faire appel à une association qui récupérera, fera stériliser et prendra soin des animaux.

Le maire peut, par arrêté, à son initiative ou à la demande d’une association de protection des animaux, faire procéder à la capture de chats non identifiés, sans propriétaire ou sans détenteur, vivant en groupe dans des lieux publics de la commune, afin de faire procéder à leur stérilisation et à leur identification conformément à l’article L. 212-10, préalablement à leur relâcher dans ces mêmes lieux. Cette identification doit être réalisée au nom de la commune ou de ladite association.

Article L.211-27 du code rural et de la pêche maritime

Est-il identifié ?

Vous croisez un chat errant dans votre quartier ? Vous devez d’abord vérifier que l’animal n’est pas d’ores et déjà identifié et qu’il n’est pas simplement perdu ! Porte-t-il un collier ? Son oreille est-elle tatouée ? Si vous ne remarquez aucun de ces signes, l’animal est peut-être identifié via une puce électronique.

Pour en avoir le cœur net, rendez-vous chez votre vétérinaire qui sera capable, grâce à un lecteur de puce, de voir si l’animal est identifié et de retrouver ses propriétaires. La police, la mairie ou la fourrière peuvent également lire les puces électroniques. Si il est identifié, vous pouvez alors déclarer l’animal perdu en vous rendant sur le site de l’ICAD.

Si l’animal s’avère être non identifié, il sera emmené à la fourrière et y restera pendant un délai légal de huit jours.

Un seul mot d’ordre : STÉRILISATION

Un couple de chats peut donner naissance à 20 000 descendants en seulement quatre ans.

La stérilisation est la seule solution pour éviter la prolifération des maladies, des nuisances, des déchets ou des odeurs.

C’est pourquoi de nombreuses associations de protection animale, en lien avec les mairies, mettent en œuvre des campagnes de stérilisation afin de tenter d’endiguer le fléau de la misère féline. Avant la crise sanitaire, le réseau Défense de l’Animal a réalisé en 2019, près de 21 800 stérilisations de chats libres, partout en France. Un travail titanesque !

Un couple de chat peut donner naissance à 20 000 descendants en seulement quatre ans.

Il faut endiguer le fléau des animaux non stérilisés, c’est inconscient et dangereux de prendre ça à la légère !

Cécilia Fruleux, directrice d’Au Service des Animaux 06

Engagez-vous auprès d’une association proche de chez vous

Si vous souhaitez venir en aide aux chats errants de votre quartier, vous pouvez le faire par le biais de votre association locale. Une grande partie des associations de protection animale organisent et financent des campagnes de stérilisation de chats.

Trappage, soin, stérilisation, identification au nom de l’association, vaccination, relâché des animaux, suivi et nourrissage des colonies de chats libres, le rôle des associations et de leurs équipes est essentiel pour une gestion de ces boules de poils.

En adhérant à une association ou en la soutenant, vous lui permettez ainsi de continuer ses actions de terrain.

Avant de l’adopter, quelques étapes sont à respecter !

C’est décidé, vous souhaitez adopter le chat errant que vous venez de trouver. Si il est sociable et qu’il est possible de le manipuler, vous devrez vous assurer qu’il est en bonne santé en l’amenant chez votre vétérinaire. Après avoir effectué un check-up de santé, et vérifié qu’il n’est pas identifié, vous devrez procéder à l’identification de l’animal, obligatoire pour tous les chats nés après le 1er janvier 2012. Votre chat devra également être déparasité (puces, tiques, vers) et vacciné.

Une fois l’ensemble de ces étapes validées, vous pourrez ramener votre petit rescapé à la maison et démarrer une nouvelle vie à ses côtés. Besoin de conseil pour bien l’accueillir au sein de votre foyer ? Le Guide de la Belle Adoption vous donne des clés pour veiller à son bien-être. Pour le consulter, rendez vous ici !

Défense de l'animal
Merci aux donateurs
  • Merci à isabelle (59) pour son don de 80€ auprès de notre association Défense de l'animal
  • Merci à isabelle (59) pour son don de 20€ auprès de notre association Défense de l'animal
  • Merci à Théo (34) pour son don de 26€ auprès de notre association Défense de l'animal
  • Merci à Félismina (63) pour son don de 15€ auprès de notre association Défense de l'animal
  • Merci à Danièle (59) pour son don de 50€ auprès de notre association Défense de l'animal
  • Merci à Jean (59) pour son don de 30€ auprès de notre association Défense de l'animal
  • Merci à Sarah (31) pour son don de 10€ auprès de notre association Défense de l'animal
  • Merci à Félismina (63) pour son don de 15€ auprès de notre association Défense de l'animal
  • Merci à Nathalie (59) pour son don de 30€ auprès de notre association Défense de l'animal
Faire un don

Retrouvez nos 270 refuges
dans toute la
France

Refuges de proximité, fourrières, pensions, associations dédiées aux chats libres, maisons de retraite pour animaux âgés, centres de soins pour animaux sauvages et refuges pour animaux de ferme, chevaux et ânes, découvrez le réseau de Défense de l’Animal.
Trouver un refuge
Je fais un don