Le triste sort de certains chiens de vigiles

Dans la nuit du 29 décembre 2015, la Police Municipale faisait une tragique découverte dans un coin isolé d’une forêt de la région parisienne : un jeune malinois attaché très court à un arbre, quasi agonisant.
L’animal perdait des quantités importantes de sang, en raison de multiples blessures par objet tranchant : une profonde entaille (jusqu’à l’os) au museau, ainsi que plusieurs plaies ouvertes à l’une des pattes.
Aussitôt emmené en fourrière et soigné par un vétérinaire, sa puce électronique a révélé ce qu’a été sa vie. Agé de 5 ans, il a changé de propriétaire de multiples fois. La domiciliation de son dernier maître, l’immeuble d’un marchand de sommeil bien connu, permet de déduire qu’il s’agit d’un chien qui a été exploité par plusieurs vigiles successifs. Les nombreuses plaies anciennes, non soignées, qu’il présente sur tout le corps témoignent des traitements qu’il a subis toute sa vie. D’ailleurs, le chien, par ailleurs tout à fait gentil avec les membres de l’association qui l’a pris en charge, est terrifié à la vue d’un homme en uniforme…
L’association a déposé plainte contre X et la Confédération Nationale s’est portée à ses côtés : il faut en effet tout mettre en œuvre pour découvrir le coupable de ces actes ignobles et obtenir une condamnation exemplaire afin que cesse le martyr de trop nombreux chiens de prétendus vigiles qui ne sont en fait que des incompétents et des maltraitants.

Consultez plus d’actualités

ABANDONS | Chevaux, poneys et ânes ne sont pas épargnés !

Chaque année, ils sont des centaines de chevaux, poneys ou ânes à se retrouver à la rue. Trop de personnes acquièrent un équidé pour assouvir un rêve ou céder à un caprice, sans mesurer la longévité de l’animal et l’investissement financier et humain que son entretien requiert. Des décisions impulsives qui conduiront bien souvent ces…

Lire l'article

Soutenez-nous !

Sans vous,
rien n’est possible

Je fais un don