Les abattoirs

L214 a rendu publiques les méthodes d’abattage barbares pratiquées dans les abattoirs.

Face aux nombreux manquements à la règle révélés tels que surveillance défaillante, violences gratuites, saignées et découpes sur animaux conscients, la Confédération Nationale avait demandé aux autorités publiques quelles mesures seraient mises en place pour faire cesser des pratiques illégales et scandaleuses et s’était associée à d’autres associations de protection animale pour exiger une transparence effective des abattoirs par la mise en place immédiate d’outils sérieux.

Début avril 2016, le Ministère de l’Agriculture annonçait plusieurs mesures :

  • Le lancement d’audits complets dans l’ensemble des abattoirs, dont les résultats seront transmis à la commission parlementaire constituée sur le sujet.
  • Des responsables de la protection animale seront nommés dans l’ensemble des abattoirs, responsables dotés d’un statut qui garantira leur liberté de parole.
  • Le Ministère a également annoncé la création d’un nouveau délit pour mauvais traitements commis en abattoir, délit qui pourra être relevé à l’encontre des responsables des établissements.

La Confédération salue les mesures annoncées et reste vigilante sur les conditions de leur mise en œuvre.

Consultez plus d’actualités

ABANDONS | Chevaux, poneys et ânes ne sont pas épargnés !

Chaque année, ils sont des centaines de chevaux, poneys ou ânes à se retrouver à la rue. Trop de personnes acquièrent un équidé pour assouvir un rêve ou céder à un caprice, sans mesurer la longévité de l’animal et l’investissement financier et humain que son entretien requiert. Des décisions impulsives qui conduiront bien souvent ces…

Lire l'article

Soutenez-nous !

Sans vous,
rien n’est possible

Je fais un don