🐰 Offrir un animal Ă  NoĂ«l, la fausse bonne idĂ©e 🎁

Les fĂȘtes de fin d’annĂ©e approchent et les achats des cadeaux ont dĂ©jĂ  commencĂ©. Offrir un animal de compagnie Ă  l’un de vos proches est peut-ĂȘtre une idĂ©e que vous avez envisagĂ©e mais, l’acquisition d’un animal de compagnie ne doit pas ĂȘtre un achat compulsif comme pour un simple cadeau.
Ce processus doit ĂȘtre issu d’une rĂ©flexion, impliquant l’ensemble de votre foyer !
DĂ©fense de l’Animal rappelle que les fĂȘtes de fin d’annĂ©e, ou la fĂȘte d’anniversaire par exemple, ne doivent en aucun cas ĂȘtre une excuse pour cĂ©der Ă  une envie « coup de cƓur » ou Ă  un caprice quel qu’il soit. Les animaux mĂ©ritent bien mieux que ça !

 
 
« Il y a des gens qui viennent adopter pour NoĂ«l mais nous sommes trĂšs vigilants Ă  ce que l’adoption ne soit pas un cadeau. L’animal n’est pas un bien de consommation, ce n’est pas comme la Nintendo qu’on va acheter, ou autre, et qui va rester dans un placard. Non, non, on s’engage ! » * Daniel Meyssonier – PrĂ©sident de la SPA des Baux de Provence (13), membre de DĂ©fense de l’Animal
 

Animaux : des ĂȘtres sensibles et non des cadeaux ! 🎁

 
Nos animaux de compagnie sont reconnus comme des ĂȘtres vivant douĂ©s de sensibilitĂ©.

« Les animaux sont des ĂȘtres vivants douĂ©s de sensibilitĂ©. Sous rĂ©serve des lois qui les protĂšgent, les animaux sont soumis au rĂ©gime des biens ». Article 515-14 du Code Civil

 
N'offrez pas un animal en cadeau. Ce sont des ĂȘtres vivants douĂ©s de sensibilitĂ©.Accueillir un animal, c’est s’engager pour toute la durĂ©e de sa vie, soit 12 Ă  20 ans. C’est s’engager Ă  bien le traiter et veiller Ă  ce qu’il soit bien, en lui procurant de la nourriture, hygiĂšne, soins vĂ©tĂ©rinaires, moments de jeux, dĂ©foulement physique et les Ă©changes sociaux nĂ©cessaires Ă  son Ă©quilibre physique et psychologique. Tout doit ĂȘtre prĂ©parĂ© afin d’assurer le bonheur et le bien-ĂȘtre de votre animal !
Faire plaisir est une chose, mais, comme pour toute adoption, vous devez avoir conscience de l’engagement et de la lourde responsabilitĂ© que cela reprĂ©sente. Il est donc essentiel que le futur propriĂ©taire prenne le temps de la rĂ©flexion et fasse lui-mĂȘme la dĂ©marche d’adopter un animal qui correspondra Ă  ses attentes et son mode de vie. La rencontre avec son animal est surtout une Ă©tape indispensable qui va conditionner l’harmonie et l’Ă©quilibre familial sur les annĂ©es Ă  venir.
 
« Le gamin qui veut un animal va peut-ĂȘtre s’en occuper le premier mois mais aprĂšs c’est Ă  la charge des parents, c’est donc une dĂ©cision familiale qu’il faut avoir ! Lorsqu’on nous appelle pour nous dire « je veux faire un cadeau Ă  mon gamin », ou des fois Ă  la grand-mĂšre, qui a perdu son animal et qui ne veut pas forcement avoir un autre animal, on demande Ă  voir toute la famille ».* Daniel Meyssonier – PrĂ©sident de la SPA des Baux de Provence (13), membre de DĂ©fense de l’Animal
 
 
 

Des refuges d’ores et dĂ©jĂ  saturĂ©s ❌

 
L’hiver dans les refuges est une pĂ©riode particuliĂšrement difficile. Outre les basses tempĂ©ratures durcissant le travail des Ă©quipes de terrain et altĂ©rant le confort des animaux, les mois suivants les fĂȘtes de fin d’annĂ©e sont souvent marquĂ©s par une vague d’abandons.
Offert sans concertation ou accord de la famille, l’animal cadeau se retrouve malheureusement, dans une grande majoritĂ© des cas, abandonnĂ© en refuge. TraumatisĂ© par son abandon, il faudra des semaines voire des mois aux Ă©quipes des refuges pour lui redonner confiance et lui trouver un nouveau foyer !
 

La lutte contre l’animal objet continueâ€ŠÂ đŸ±đŸŽđŸ°

 
La loi visant à lutter contre la maltraitance animale, publiée au Journal Officiel du 1er décembre 2021, interdit la vente des chats et des chiens enTout comme les autres animaux, les NAC ne sont pas des objets.
animalerie d’ici au 1er janvier 2024. Un premier pas vers une meilleure considĂ©ration des animaux et une bataille  contre le concept d’animal objet. De plus, la possibilitĂ© de cĂ©der son animaux de compagnie sur les sites internet non spĂ©cialisĂ©s (Facebook, Leboncoin par exemple) conduit Ă  l’arrivĂ©e d’animaux abandonnĂ©s ou maltraitĂ©s chaque annĂ©e au sein des refuges membres de DĂ©fense de l’Animal.
Ainsi, et grĂące Ă  l’encadrement de la vente en ligne des animaux de compagnie également votĂ© au sein de la loi visant Ă  lutter contre la maltraitance animale, seuls les professionnels habilitĂ©s Ă  la cession d’animaux de compagnie et les refuges, pourront utiliser internet comme canal de cession, et ce, via des rubriques dĂ©diĂ©es.
Le cĂ©lĂšbre site de bonnes affaires Leboncoin sera encadrĂ©, notamment via la signature d’une charte, rĂ©digĂ©e en collaboration avec l’ordre des vĂ©tĂ©rinaires et le MinistĂšre de l’Agriculture et de l’Alimentation.
 

« Simplement je voudrai prĂ©ciser que les personnes qui dĂ©sirent un animal, qu’elle favorise les refuges, c’est un fait mais si elles veulent un animal bien prĂ©cis, de s’adresser Ă  des Ă©leveurs professionnels.
Attention aux sites internet, Ă©viter internet […]. Pour les animaleries, l’interdiction va ĂȘtre bientĂŽt mais on n’a pas toujours la traçabilitĂ© voulue sur ces animaux. Venez dans nos refuges, on est lĂ  pour vous accueillir ! »* Daniel Meyssonier – PrĂ©sident de la SPA des Baux de Provence  (13), membre de DĂ©fense de l’Animal

 

L’importance de l’adoption solidaire đŸ’Ș

DĂ©fense de l'Animal rappelle l'importance de l'adoption solidaire
Le rĂ©seau DĂ©fense de l’Animal fait de l’adoption sa prioritĂ©. Au sein de nos 270 associations membres, nos Ă©quipes tentent, comme elles le peuvent, de faire adopter les 200 000 animaux que nous recueillons chaque annĂ©e.
Si vous souhaitez faire l’acquisition d’un animal de compagnie de maniĂšre responsable, privilĂ©giez les refuges et offrez une nouvelle vie Ă  un animal abandonnĂ© ou maltraitĂ© !
L’animal n’est pas un objet, au lieu de l’offrir, offrez-lui un avenir ! Rendez-vous dans l’un des refuges proches de chez vous. 
 
 
 
 
 

 
Source : « C’est une trĂšs mauvaise idĂ©e »: pourquoi il faut Ă©viter d’offrir un animal pour NoĂ«l (bfmtv.com)
—–
Extrait RMC – Estelle Ă  Midi – 14 dĂ©cembre 2021 / https://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/audio/l-integrale-d-estelle-midi-mardi-14-decembre-2021-758725.html [116 – 119 min]

Consultez plus d’actualitĂ©s

Ce week-end, c’est la fĂȘte des animaux dans nos associations !

Chaque annĂ©e, Ă  l’occasion de la Saint-François d’Assise, saint patron des animaux, les associations de protection animale organisent des Ă©vĂ©nements ouverts au grand public. Entre journĂ©es portes ouvertes, tombolas, kermesses, brocantes et animations pour les petits et les grands
 Une chose est sĂ»re, les animaux seront au centre de l’attention ! Si vous souhaitez prendre…

Lire l'article

La reine Elisabeth II, une passionnée des animaux

La reine Élisabeth II s’est Ă©teinte le 8 septembre dernier, Ă  l’Ăąge de 96 ans dans son chĂąteau Ă  Balmoral. Reine durant 70 ans, chef d’États et du Commonwealth, chef de l’Église anglicane et chef des armĂ©es, la disparition d’Élisabeth II a Ă©mu le monde entier. Pour rendre hommage Ă  cette amoureuse des animaux, DĂ©fense…

Lire l'article

BĂ©nĂ©volat | Et si vous participiez Ă  la « rĂ©volution graphique » des associations membres de DĂ©fense de l’Animal ?

Pour accompagner ses associations membres, nos Ă©quipes recherchent un(e) bĂ©nĂ©vole voulant nous aider en matiĂšre de communication graphique en crĂ©ant, entre autres, des logos pour les refuges membres de notre rĂ©seau. Tu es dotĂ©(e) d’une forte culture digitale et les outils d’infographie et de PAO (Photoshop, Illustrator, Indesign) n’ont plus de secrets pour toi ?…

Lire l'article

Soutenez-nous !

Sans vous,
rien n’est possible

Je fais un don